Photo credit: DiasporaEngager (www.DiasporaEngager.com).

Le Onze national affrontera, ce soir à partir de 20 heures au stade Ahmed Ahidjou à Yaoundé, la sélection du Malawi pour le compte des huitièmes de finale de la CAN 2021 qui se déroule actuellement au Cameroun.
Un match couperet qui s’annonce sur le papier à la portée des Nationaux, mais qui sur le terrain risque bien d’apporter d’autres vérités. A cet effet, l’équipe nationale est mieux placée pour savoir ce genre de situation après avoir goûté à la misère de l’élimination lors de la précédente édition de la Coupe d’Afrique, lorsqu’elle avait été sortie contre toute attente par la modeste formation béninoise.
Le Malawi est parvenu à s’en tirer à bon compte au terme de la phase de poules, en dépit d’une entame ponctuée par une défaite devant la Guinée (0-1). Une contre-performance qui n’a aucunement affecté le groupe qui s’était ressaisi pour aligner, par la suite, une victoire sur le Zimbabwe (2-1) et un précieux nul blanc face au Sénégal, l’un des grands prétendants pour la consécration finale.
La sélection malawite termine troisième de son groupe et affrontera le Maroc, libérée de toute pression, du moment où elle se produira avec le statut du parfait outsider. C’est aux partenaires du capitaine Romain Saïss de défendre leur standing de favoris, bien décidés à aller au-delà de ce tour qui ne constitue en aucun cas l’objectif de l’équipe. Celui-ci reste les demi-finales au minimum faut-il le rappeler.
Pour préparer cette opposition qui sera sifflée par l’arbitre burundais Pacifique Ndabiha, l’EN a bénéficié de toute une semaine, savamment exploitée par le staff technique qui, après avoir accordé un jour off aux joueurs, a programmé une série de séances consacrées à peaufiner les réglages nécessaires. L’avant-dernière séance a vu la participation pratiquement de tous les joueurs dont Rayane Mmae qui avait manqué le premier tour pour cause de blessure au mollet. Si l’attaquant de Frenvarhoç a fait son retour, tout comme Yassine Bono , absent lors de la séance de samedi, ce n’est pas le cas pour Achraf Hakimi, incertain, et Fayçal Fajr, forfait après avoir été infecté au Covid.
Bref, une partie au finish qui n’obéit qu’à une seule équation : la qualification. Pour ce faire, l’équipe est tenue de jouer à fond ses chances, de saisir les moindres opportunités et de ne pas faire dans le ratage des occasions comme ce fut, le cas, lors de ses précédentes sorties.
Au cas où le Onze national réussirait à franchir le cap des huitièmes, il héritera au stade des quarts de finale du vainqueur du match qui opposera mercredi la Côte d’Ivoire à l’Egypte.
Au cours des matches de la phase de poules, la sélection marocaine avait réussi son entrée en matière, en surclassant le Ghana par 1 à 0, avant de disposer des Comores par 2 à 0. Face au Gabon, elle avait été accrochée (2- 2) pour terminer leader du groupe avec un total de 7 points et un moral gonflé à bloc. 

Source of original article: Libération (www.libe.ma).
The content of this article does not necessarily reflect the views or opinion of Global Diaspora News (www.GlobalDiasporaNews.com).

To submit your press release: (https://www.GlobalDiasporaNews.com/pr).

To advertise on Global Diaspora News: (www.GlobalDiasporaNews.com/ads).

Sign up to Global Diaspora News newsletter (https://www.GlobalDiasporaNews.com/newsletter/) to start receiving updates and opportunities directly in your email inbox for free.