Le marché mondial de l’emploi mettra plus de temps à se rétablir dans le monde, avec des niveaux de chômage devant rester au moins supérieurs à ceux d’avant la pandémie de Covid-19, jusqu’en 2023, a indiqué lundi l’Organisation internationale du travail (OIT), pointant du doigt l’incertitude liée à l’évolution et à la durée de la pandémie, surtout l’apparition du variant Omicron.

Dasn l’édition 2022 de son rapport Emploi et questions sociales, l’OIT a ainsi revu à la baisse ses prévisions sur la relance du marché du travail dans le monde pour cette année, affirmant anticiper un impact de la pandémie, avec un déficit global en heures travaillées équivalent à 52 millions d’emplois à temps plein par rapport au quatrième trimestre de 2019, soit deux fois plus que ce qu’elle prévoyait encore en mai 2021.

Pour en savoir plus nous avons joint l’auteur principal du rapport, Stefan Kühn. 

(Interview : Stefan Kühn, auteur principal du rapport Emploi et questions sociales de l’OIT; propos recueillis par Cristina Silveiro)

Source of original article: United Nations (news.un.org). Photo credit: UN. The content of this article does not necessarily reflect the views or opinion of Global Diaspora News (www.globaldiasporanews.com).

To submit your press release: (https://www.globaldiasporanews.com/pr).

To advertise on Global Diaspora News: (www.globaldiasporanews.com/ads).

Sign up to Global Diaspora News newsletter (https://www.globaldiasporanews.com/newsletter/) to start receiving updates and opportunities directly in your email inbox for free.