« Il est temps de signer un traité de paix avec notre planète », a déclaré le Président du Conseil européen de l’Union européenne, et de transformer le monde comme l’a fait la génération précédente après la dernière guerre mondiale.

Inspirés par ces principes, nos aïeux ont laissé un ordre international fondé sur des règles et ont défendu un modèle de développement basé sur la liberté de commercer et d’assurer la prospérité, a-t-il fait valoir, et ces choix ont débouché sur une plus grande stabilité.

« Nous sommes en effet à un point d’inflexion », a-t-il souligné, appelant à un monde plus juste et plus sûr, un monde où la coopération règne sur la confrontation, la solidarité sur l’isolement et la transparence sur le secret.

Charles Michel a appelé à soutenir l’Agenda 2030 et les Objectifs de développement durable (ODD), notant que l’Union européenne a exporté 700 millions de doses de vaccin contre la Covid-19, investi trois milliards d’euros dans COVAX et mobilisé un milliard d’euros pour développer les capacités de production pharmaceutique dans les pays africains.

Il a appelé à prévenir la prochaine pandémie et à renforcer la résilience mondiale, ajoutant que l’Union européenne a proposé un traité international contre les pandémies.

Taxe sur le carbone

Abordant les questions climatiques, Charles Michel a qualifié l’accord de Paris d’étape importante, l’Union européenne ayant ouvert la voie en s’engageant à atteindre la neutralité climatique d’ici à 2050 et à poursuivre sur cette voie d’ici à 2030.

Il est important de s’orienter vers une taxe sur le carbone, a-t-il déclaré, notant que l’Union européenne dispose d’un système d’échange d’émissions qui stimule l’innovation et génère des résultats. Il a appelé à des investissements pour « verdir » l’économie.

Notant que les pays industrialisés doivent assumer leur responsabilité pour aider les nations en développement, il a rappelé que, de 2013 à 2019, l’Union européenne a déboursé 127 milliards d’euros, soit un tiers du total.

Pour la fin des violences

Charles Michel a ensuite souligné que les femmes sont violées « parce qu’elles sont des femmes » – une arme de guerre utilisée notamment dans la Corne de l’Afrique et en Éthiopie.

Par ailleurs, le Président du Conseil européen, a appelé à la fin immédiate des violences ethniques et à un accès sans entrave à l’aide humanitaire. Il a poursuivi en décrivant l’aide au développement fournie par l’Union européenne au Sahel, qualifiant la nouvelle situation en Afghanistan d’« échec pour la communauté internationale ».

Dans la région indo-pacifique, l’Union européenne compte parmi les partenaires commerciaux les plus importants, 40 % de ses échanges transitant par la région. Elle est en train de forger une nouvelle alliance avec l’Afrique.

Exprimant son soutien à tous les efforts visant à promouvoir l’éducation, il a déclaré que l’Union européenne, l’un des principaux sponsors de la paix, finance un quart du budget ordinaire des Nations Unies, 30 % du budget de maintien de la paix et la moitié de l’aide au développement.

L’Union européenne s’aligne sur la vision des Nations Unies d’un monde ouvert et connecté.

La recrudescence de la violence au Moyen-Orient appelle à un dialogue pacifique en vue d’une solution à deux États entre Israël et la Palestine, a-t-il ajouté.

Source of original article: United Nations (news.un.org). Photo credit: UN. The content of this article does not necessarily reflect the views or opinion of Global Diaspora News (www.globaldiasporanews.com).

To submit your press release: (https://www.globaldiasporanews.com/pr).

To advertise on Global Diaspora News: (www.globaldiasporanews.com/ads).

Sign up to Global Diaspora News newsletter (https://www.globaldiasporanews.com/newsletter/) to start receiving updates and opportunities directly in your email inbox for free.