Collision mortelle entre un bus et un éléphant sur une route ivoirienne : attention à l'intox

Sur Facebook et WhatsApp, des publications affirment depuis le 13 juin que la collision d’un bus et d’un éléphant aurait fait plusieurs morts sur une route près de Yamoussoukro, dans le centre de la Côte d’Ivoire. À l’appui, quatre photos impressionnantes. Mais l’histoire a été inventée de toutes pièces et les photos prises dans un autre pays.

Les publications circulant à la fois sur Facebook et WhatsApp présentent la légende suivante : “Sur l’axe Dimbokro-Toumodi, un car de transport en commun a percuté un éléphant, on dénombre plusieurs morts en plus de l’éléphant”. Une photo montre la partie d’un bus de tourisme défoncée, et trois autres un éléphant à terre, sur le bitume. Cette publication fait état de huit morts.


La publication a été archivée ici par la rédaction des Observateurs de France 24.

Certains avancent même un bilan de 15 morts, pendant que d’autres y voient même un “grand signe “envoyé par la Nature.

 

Pourquoi c’est faux

Pour vérifier ces affirmations, une recherche d’image inversée sur les photos (cliquez ici pour savoir comment procéder) permet de retrouver rapidement les photos de l’éléphant, sur des articles de médias… ougandais qui datent du 6 juin. Il s’agit bien d’une collision entre un bus et un éléphant, mais elle a eu lieu le 5 juin dans le nord de l’Ouganda. Sur Twitter, des internautes ougandais ont aussi posté des images de l’accident.

L’article visible ici précise que l’incident aurait eu lieu dans le district de Nyowa, en Ouganda.

Pour retrouver la photo du bus, il faut faire une recherche par mot-clé sur Facebook. En tapant “bus elephant” et cherchant dans les images de 2019 sur Facebook, on retrouve la même photo, postée par un internaute le 6 juin.

 

Sur la photo publiée en Côte d’Ivoire, on peut par ailleurs deviner, sur le haut du pare-brise, une bonne partie du nom de la compagnie ougandaise de bus Gaagaa, ce prouve que c’est bien la photo de ce bus cabossé qui est utilisée par les publications ivoiriennes. 


Exemple de publication d’un internaute ougandais le 7 juin, soit une semaine avant le drame supposé en Côte d’Ivoire.

Sur Facebook, une publication affirme que la “source” des images est un internaute dont le profil est Bdong Brian. Son profil indique qu’il vit en Ouganda, mais nous n’y n’avons pas retrouvé les images en question. Nous l’avons contacté et publierons sa réponse si elle nous parvient.

L’accident n’a donc pas eu lieu ni en Côte d’Ivoire, ni le 13 juin. Et selon les médias ougandais, l’éléphant est mort, mais sur le coup, aucun passager. Huit blessés graves ont été cependant admis à l’hôpital.

S’il n’est pas possible de quantifier dans quelle mesure la publication a circulé le ministère ivoirien des Eaux et Forêts a publié le 13 juin au soir un communiqué mettant en garde contre la fausse information. On peut donc penser que l’infox a circulé de façon assez importante.


 

Source: . The content of this article does not necessarily reflect the views or opinion of Global Diaspora News (www.GlobalDiasporaNews.com).