Photo credit: DiasporaEngager (www.DiasporaEngager.com).

Le président de la Chambre des représentants libyenne, Aguila Salah, a détaillé, vendredi à Rabat, les derniers développements de la situation en Libye, saluant l’accord entre les parties libyennes portant sur la formation d’un pouvoir exécutif et d’un gouvernement national qui a obtenu la confiance de ladite Chambre.

Lors de ses entretiens avec le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, le responsable libyen a souligné l’importance de la tenue des échéances électorales à la date prévue et de l’assignation des postes souverains, faisant part de l’adhésion de la Chambre des représentants libyenne aux efforts onusiens visant le règlement de la crise libyenne.

A cette occasion, Aguila Salah a exprimé ses remerciements et sa gratitude au Maroc, Roi, peuple, gouvernement et Parlement, pour son soutien sincère au peuple libyen, tout en saluant le rôle de SM le Roi Mohammed VI dans la réussite des parties libyennes à parvenir à un consensus pour le règlement de la question libyenne et l’édification d’un Etat unifié, indique un communiqué de la Chambre des représentants. Il a également réitéré l’attachement des Libyens aux conclusions de l’accord de Bouznika, notamment en ce qui concerne les postes de souveraineté. De son côté, Habib El Malki a indiqué que le Maroc, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, restera à la disposition du peuple libyen frère et à ses côtés, avec son expertise, ses compétences et ses moyens, ajoutant que le Royaume soutiendra et accompagnera les Libyens jusqu’à la concrétisation de toutes les conclusions du dialogue politique inter-libyen. Et de mettre en avant le rôle de soutien neutre et impartial du Maroc, sous la conduite de SM le Roi, pour baliser la voie, construire des ponts et converger les vues et les volontés entre les différentes composantes du peuple libyen, passant en revue les principales étapes ayant marqué le dialogue inter-libyen accueilli par le Maroc à Skhirat, Bouznika, Rabat et Tanger.

Cette rencontre, la 7ème du genre depuis 2017, s’inscrit dans le cadre de l’échange des points de vue et de la concertation continue au service du dossier libyen et de la réalisation des aspirations du peuple libyen à la paix, à la stabilité, à la sécurité et à l’édification de l’Etat civil et moderne, sur une base constitutionnelle, démocratique et nationale solide. Pour sa part, le président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchamach, a réaffirmé, jeudi, la position de soutien constante du Maroc au dialogue inter-libyen, ainsi que l’engagement du Royaume pour appuyer les efforts visant à surmonter tous les obstacles qui entravent la consolidation de la solution politique consensuelle entre l’ensemble des parties. “Le Maroc est engagé et impliqué dans le renforcement du dialogue entre les frères libyens afin de parvenir à un règlement politique définitif à la crise”, a-t-il déclaré lors de sa rencontre avec le président du Haut Conseil d’Etat libyen, Khaled Al Mechri, ajoutant que le Royaume estime que la solution politique consensuelle demeure la seule issue pour une sortie de crise. Il a réitéré sa confiance quant à la capacité des Libyens d’aboutir à une solution définitive qui satisfait toutes les parties, à même de répondre aux aspirations du peuple libyen à la sécurité, à la stabilité et au développement, indique un communiqué de la Chambre des conseillers.

Hakim Benchamach a aussi affirmé la disposition permanente du Royaume à contribuer à la réalisation des attentes du peuple libyen pour l’établissement de l’Etat de droit et des institutions. De son côté, Khaled Al Mechri a salué le rôle agissant joué par le Maroc en vue de parvenir à la solution politique consensuelle autour du dossier libyen, considérant que “le rôle du Royaume a été déterminant dans le rapprochement des points de vue entre les différentes parties et l’aboutissement à des consensus de nature à baliser la voie à un règlement politique définitif de la crise libyenne. Le Maroc, a-t-il dit, a offert toutes les conditions aux parties libyennes pour parvenir à d’importants consensus, citant l’accord de Skhirat, signé le 17 décembre 2015, ainsi que les étapes de Tanger et de Bouznika qui ont permis de rapprocher les positions des différentes parties libyennes. De même, il s’est dit confiant et optimiste de transcender tous les obstacles et d’aller de l’avant sur la voie de la construction d’un Etat démocratique et unifié, ajoutant que les élections prévues le 24 décembre prochain en Libye permettront la consolidation du processus démocratique, l’édification des institutions et la consécration de la stabilité dans le pays. 

Source of original article: Libération (www.libe.ma).
The content of this article does not necessarily reflect the views or opinion of Global Diaspora News (www.GlobalDiasporaNews.com).

To submit your press release: (https://www.GlobalDiasporaNews.com/pr).

To advertise on Global Diaspora News: (www.GlobalDiasporaNews.com/ads).

Sign up to Global Diaspora News newsletter (https://www.GlobalDiasporaNews.com/newsletter/) to start receiving updates and opportunities directly in your email inbox for free.