Il a décrit ce rassemblement en ligne comme la principale plate-forme de l’ONU pour relever les nombreux défis urgents auxquels sont confrontés les jeunes aujourd’hui, y compris l’impact de la Covid-19. La pandémie a eu pour conséquence qu’un jeune sur huit – la majorité des filles – n’a pas accès à l’éducation, un sur six est sans emploi et les problèmes de santé mentale augmentent rapidement.

« Dans ce contexte, il ne faut pas s’étonner que, tant en ligne que dans la rue, les jeunes expriment leur impatience face au rythme du changement… et leur frustration face à l’injustice et à la mauvaise gouvernance », a déclaré M. Guterres, soulignant la nécessité d’écouter les jeunes pour rétablir la confiance.

Pour une reprise juste, inclusive et durable

Le chef de l’ONU a souligné que des « améliorations tangibles » sont nécessaires dans les domaines de l’éducation, de l’emploi, de la protection de l’environnement et de la connectivité numérique, « grâce à une reprise juste, inclusive, verte et durable ».

« La toute première stratégie de l’ONU pour la jeunesse à l’échelle du système, Jeunesse2030, est notre engagement à renforcer notre travail avec et pour les jeunes », a-t-il déclaré, faisant référence à la plateforme de suivi des Nations Unies sur la manière dont elle répond aux besoins des jeunes dans le la cadre de la crise déclenchée par la pandémie de Covid-19 et de ses efforts pour réaliser les Objectifs de développement durable (ODD).

« Il reste encore beaucoup à faire [et] nous avons besoin de vous pour continuer à montrer la voie sur des questions cruciales, telles que la justice raciale et l’égalité des sexes. Et nous avons besoin que vous nous aidiez à faire la paix avec la nature et à forger une transition qui nous mènera au-delà des combustibles fossiles vers un monde d’énergie renouvelable et d’émissions nettes zéro », a-t-il déclaré aux participants.

Plus de 11.000 participants au rassemblement virtuel

Auteure du dernier rapport d’étape Jeunesse2030, l’Envoyée des Nations Unies pour la jeunesse, Jayathma Wickramanayake, a précisé que plus de 11.000 jeunes du monde entier participent virtuellement au Forum, ce qui en fait le plus grand rassemblement de jeunes dans l’histoire des Nations Unies.

Pour elle, c’est une occasion de célébrer leur « résilience, leur dynamisme, leur créativité et leur leadership dans la construction d’un monde plus durable, juste et inclusif pour tous ».

« Nous devons montrer aux générations avant nous que ceux d’entre nous qui sont des Millennials et de la Génération Z prêchent la parole en matière d’inclusivité et d’égalité », a déclaré Mme Wickramanayake, exhortant chacun à « tenir les décideurs responsables de leurs actions » et à plaider pour une plus grande représentation des jeunes là où les décisions sont prises.

L’Envoyée pour la jeunesse a souligné que plus de 1,8 milliard de jeunes sont confrontés à des problèmes « qu’aucune autre génération n’a rencontrés », notamment la crise climatique, les conflits et les inégalités qui « constituent une menace pour la vie et l’avenir des jeunes ».

« Nous sommes à un moment crucial. Malgré les difficultés de l’année écoulée, nous avons une opportunité sans précédent de mieux récupérer ensemble, de réinventer le statu quo et de construire une nouvelle normalité basée sur les valeurs de justice, d’égalité, d’intersectionnalité et de durabilité – avec les jeunes au premier plan », a déclaré Mme Wickramanayake.

Un moment de réflexion sur une décennie de crises

Le Président de l’ECOSOC, Munir Akram, a dit voir dans le forum un moment de réflexion sur une décennie remplie de crises et de réalisations.

Pour relever les défis, il a souligné la nécessité de vaincre le coronavirus en vaccinant équitablement « tout le monde, partout ». Il a estimé que des efforts devaient être faits pour se remettre de la récession induite par la pandémie et « raviver les perspectives » de la réalisation des Objectifs de développement durable.

Selon lui, « les inégalités économiques, sociales, raciales [et] entre les sexes » sont endémiques. « Nous devons vaincre les forces montantes du racisme, de l’extrémisme et du fascisme », a-t-il dit.

« L’avenir vous appartient, les jeunes », a-t-il ajouté. « Nous avons besoin de votre énergie, de vos idéaux, de votre audace, de votre imagination, de votre innovation, pour construire la structure d’un ordre mondial pacifique, prospère et égalitaire ».

Volkan Bozkir, Président de l’Assemblée générale, a noté que les jeunes n’étaient pas « un groupe homogène ». Il a exhorté chaque jeune à s’exprimer, partager ses expériences et à amplifier la voix des « pairs qui ont été réduits au silence ».

« Ne doutez jamais de votre pouvoir », a-t-il dit, qualifiant les jeunes de « résolveurs de problèmes qui trouveront les solutions aux défis existentiels auxquels l’humanité sera confrontée à l’avenir ». « Vous êtes les défenseurs des droits humains égaux, inaliénables et fondamentaux pour tous. Vous êtes les gardiens de la paix, les gardiens de la Charte [des Nations Unies] », a-t-il ajouté.

Source of original article: United Nations (news.un.org). Photo credit: UN. The content of this article does not necessarily reflect the views or opinion of Global Diaspora News (www.globaldiasporanews.com).

To submit your press release: (https://www.globaldiasporanews.com/pr).

To advertise on Global Diaspora News: (www.globaldiasporanews.com/ads).

Sign up to Global Diaspora News newsletter (https://www.globaldiasporanews.com/newsletter/) to start receiving updates and opportunities directly in your email inbox for free.