Photo credit: DiasporaEngager (www.DiasporaEngager.com).

Les autorités locales et les commissions techniques spécialisées œuvrent d’arrache-pied au niveau des communes d’Asni et d’Ouirgane (Province d’Al Haouz) dans la perspective du lancement prochain de la phase de reconstruction des maisons totalement ou partiellement effondrées lors du séisme du 08 septembre dernier.

Au niveau de ces deux communes, et à l’instar des autres localités touchées par le séisme, les autorités et les services concernés poursuivent leur action tous azimuts pour accompagner et assister les populations affectées et satisfaire leurs requêtes dans les plus brefs délais, la finalité étant de parvenir à accélérer la cadence de traitement des dossiers dans l’attente du démarrage de l’opération de reconstruction des maisons totalement ou partiellement démolies à cause de ce tremblement de terre.

Pour ce faire, les autorités locales agissent avec toute l’efficacité et la célérité requises en faisant de la mobilisation continue et permanente leur seul mot d’ordre et ce, en application des Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Chez les citoyens, l’optimisme est palpable comme en témoigne l’interaction positive de la population et sa détermination à contribuer à l’ensemble des efforts menés par les autorités publiques afin de réussir ce grand chantier de la reconstruction post-séisme.

En vue d’assurer le succès de cette grande entreprise, les autorités locales œuvrent sans relâche afin de simplifier aux populations l’ensemble des procédures liées à la phase de reconstruction, leur permettant d’obtenir les autorisations nécessaires et leur fournissant une assistance technique, notamment à travers des plans architecturaux répondant aux spécificités et normes en vigueur.

Dans une déclaration à la MAP, Hamza Haddachi, qui fait partie de l’équipe des techniciens spécialisés en topographie mobilisés au niveau de la commune d’Ouirgane, a indiqué que les travaux topographiques vont bon train avec notamment la réalisation des plans côté et les levées topographiques des terrains.

Une étape nécessaire, a-t-il fait savoir, avant l’intervention de l’architecte qui s’appuie sur le travail du topographe pour élaborer le plan de construction des habitations.

Dans des déclarations similaires, plusieurs habitants issus de Douar Laareb (commune d’Asni), ont affirmé avoir déjà bénéficié des deux premières tranches de l’aide financière fixée à 2.500 dirhams par mois sur une période d’un an, octroyée aux familles dont les maisons se sont effondrées totalement ou partiellement, ainsi que de la première tranche de l’aide financière destinée à la reconstruction des logements effondrés (20.000 DH).

En application des Hautes Instructions Royales, le gouvernement accorde, rappelle-t-on, une aide financière directe d’un montant de 140.000 dirhams pour les logements totalement effondrés et de 80.000 dirhams pour couvrir les travaux de réhabilitation des habitations partiellement effondrées.

Source of original article: Libération (www.libe.ma).
The content of this article does not necessarily reflect the views or opinion of Global Diaspora News (www.GlobalDiasporaNews.com).

To submit your press release: (https://www.GlobalDiasporaNews.com/pr).

To advertise on Global Diaspora News: (www.GlobalDiasporaNews.com/ads).

Sign up to Global Diaspora News newsletter (https://www.GlobalDiasporaNews.com/newsletter/) to start receiving updates and opportunities directly in your email inbox for free.